Tableau de Jean-Jacques Pigeon format carré de 100x100cm Feuillage bleu et noirJean-Jacques Pigeon commence à dessiner très jeune en s’inspirant de la nature qui l’entoure.

Né en 1955 à Niort. Vit et travaille en Anjou.

Dans les années 1970 il découvre la bande-dessinée alors en pleine effervescence, des auteurs italiens comme Hugo Pratt ou Guido Crepax l’intriguent. Mais les codes de la bande-dessinées restent trop étroits. En 1979, l’exposition Pierre Soulages au Centre Georges Pompidou à Paris est une révélation et va le projeter dans l’art contemporain. Sa rencontre avec un artiste peintre, qui réalise des oeuvres géométriques en noir et blanc, proche des groupes B.M.P.T et de Ja-Na-Pa et qui lui enseigne les leçons du Bauhaus dans le cadre d’une école d’arts appliqués va être déterminante. Il lui fait découvrir les oeuvres en vrai de Simon Hantaï, ceux de Support-Surface, la peinture de l’Ecole de New-York et les Minimalistes des Etats Unis ; il réalise ses premières peintures intitulées «hantaïeries pollockiennes» sur des toiles de coton. Il s’interroge «naturellement» sur les enjeux et finalités de l’art à travers sa pratique personnelle qui le conduit à faire des études à l’université Panthéon-Sorbonne de Paris, avec comme conclusion ouverte une thèse de doctorat en Science de l’Art sur la dualité en peinture.

Fort de ses rencontres et apprentissages et persuadé que l’art est avant tout un champ d’expérimentations, il poursuit un travail de recherches rendues visibles par des courtes séries d’oeuvres diverses. Si Noeuds et carré(s), Balustres, et Verticales des années 1990 témoignent de ces rencontres et études, il va s’en suivre des oeuvres marquées par une volonté de «désapprentissage» au profit d’une pratique où le sensible devient primordial. C’est dans le «végétal» qu’il trouve cette possibilité comme en témoignent Fleurs, Brindilles et Effeuillages. Parallèlement, trouvant le cadre du tableau trop étroit, depuis 2000 il expérimente et construit des oeuvres à partir de branches et brindilles, en relation avec des espaces spécifiques (L’émoi de Narcisse au Parc Floral de Haute Bretagne en 2003, Hommage à Brouage pour la cité fortifiée de Brouage en 2006, Les Parenthèses de la Vierge dans la chapelle des Alleuds à Louvaines (Maine et Loire), Fauldes pour le Centre d’art contemporain du Luxembourg belge en 2009, Lux lignum à l’Hôtel Huger de La flèche (Sarthe) en 2012). Dans ses réalisations, quelles soient picturales ou sculpturales ou environnementales, il ne cesse de revenir sur la question récurrente du décoratif et de l’ornemental qui hante toujours  l’art.

 « Je veux rejoindre la fluidité du monde en m’intéressant – sans le savoir – dans un esprit proche du « monde flottant », de l’Ukiyo-e de l’époque d’Edo au Japon, ces fleurs, à ces feuilles, ces brindilles, pleines d’insignifiance et mais qui peuvent dire tant de choses de nous-mêmes et du monde ».

Très actif, il expose principalement en Europe et en Asie et ses résidences artistiques lui permettent de réaliser des oeuvres pérennes (commandes privées et publiques) ou éphémères in-situ, à chaque fois singulières en investissant les lieux chargés de mémoire qui les accueillent.

La Galerie Jamault présente le travail de Jean-Jacques Pigeon à Paris (séries Feuillage Effeuillages et Brindilles)

Formation :
Ecole d’arts appliqués, Poitiers ;
Agrégé et docteur en Sciences de l’art, Paris, Panthéon-Sorbonne

RESIDENCES ARTISTIQUES
2012 Centre culturel Le Carroi, Hôtel Huger, La Flèche (Sarthe)
2010 Centre d’art contemporain du Luxembourg belge (Belgique)
2006 Maison de la culture «Le Grand Cordel», Rennes
2006 Cité fortifiée de Brouage (Charente Maritime)

Nombreuses expositions personnelles et collectives en France (depuis 1990) et à l’étranger : Angleterre, Allemagne, Belgique, Japon, Corée du Sud, Hong Kong…

COLLECTIONS D’ENTREPRISES
Crédit Mutuel Anjou, Caisse régionale, Angers
Dubois-Jeanneau (SCP) Architectes, Versailles et Cholet
Saguez & Partners , Paris
Yves Rocher, La Gacilly

COMMANDE PUBLIQUE
Commune de Liré (Maine et Loire) Ecole Publique, Poucet fait le mur

FILMOGRAPHIE
31 days with Jean Jacques Pigeon, film de 13 mn, réalisation Jean-Christophe Petiteau, musique Quentin Chevrier, L’art en Boîte 2011

Vernissage, art contemporain, « Jean-Jacques Pigeon », vidéo de 10mn, Bilboquet, Rennes, 2006

LIVRES, PUBLICATIONS
Conversation entre un peintre et un philosophe, de Jean-Jacques Pigeon et Jean-Louis Chevreau, Edition « Les Iles Lointaines », 2014
Autrement, texte de Bernard Viel, peintures de Jean-Jacques Pigeon, Edition « Atelier l’œil nomade », 2012
La feuille à l’envers, Edition « Les Iles Lointaines », 2012
Théâtralité de l’inutile, texte de Bernard Viel, peintures de Jean-Jacques Pigeon, Edition « Atelier l’œil nomade », 2008
Itinéraires, avec Eric Pessan, collectif, Edition « L’Epingle du jeu », Collection multiple, 2011
Couleur(s), collectif, Edition « L’Epingle du jeu », Collection multiple, 2008

Les oeuvres de l’artiste :

Galerie photos de Jean-Jacques PIGEON :